Café théâtre
du lac

LE DÉCOR

En 1990, un décor de L. Bercut (conçu pour la pièce de Claude Rich “Une Chambre sur la Dordogne”, jouée en 1987 au théâtre Hébertot à Paris) est installé dans le sous bois, au dessus du Théâtre de Verdure.

D’une capacité de 150 places, ce lieu a accueilli des spectacles tels que : Les Sept Péchés Capitaux, En R’venant d’l’Expo.... et d’autres événements : Stage de sculpture, festivals rock, expositions, accueil et résidence de créations théâtrales, chorégraphiques et musicales. Chaque été ses manifestations rassemblaient près de 2500 à 3500 spectateurs.

Plus de détails sur le site de Jean-Marie Sillard

En 1996, le Café-Théâtre est vandalisé puis, peu à peu, la végétation devient la seule spectatrice de ce sublime décor.

LOUIS BERCUT

Né le 25 mars 1949 à Magnac-Bourg, commune du Limousin près de Limoges, Louis Bercut s'installe à Paris dès l'âge de 18 ans pour y suivre des études artistiques à l'Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art. Il suit les cours de la section architecture intérieure où il devient professeur par la suite. Il est diplomé également de l'École Nationale Supérieure de Paysage à Versailles ainsi que de l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen.

Il débute par des décors de ballets pour le Théâtre du Silence, les chorégraphes de l'Opéra de Paris... Sa première rencontre avec un homme de théâtre a eu lieu avec Jean-Luc Boutté dont il refaisait l'appartement. Ce dernier lui a proposé de réaliser ensembles un décor. Ce fut en 1985 à la Comédie française avec L'imprésario de Smyrne.

Nommé 4 fois pour la cérémonie des Molières, il obtient en 1991 la non moins célèbre récompense pour Heldenplatz de Thomas Bernhard, mis en scène de Jorge Lavelli (théâtre de la Colline) Le Molière lui est décerné pour le meilleur décor.

Louis Bercut se plaït à établir systématiquement pour chaque projet le rapport décors / costumes. Selon lui, il est important de donner un sens, une logique entre ce qui incombe aux uns et aux autres.

Quand j'assure à la fois les décors et les costumes d'un spectacle, je les conçois simultanément puisqu'il s'agit d'éléments devant être interactifs. Le vrai travail du décorateur consiste à servir le texte, la mise en scène et les acteurs. Essentiellement pour apporter de l'énergie à l'ensemble du spectacle, L'espace-décor aide les acteurs à être.

– Louis Bercut
Heldenplatz - 1988 - Théâtre national de la Colline
Les chaises - 1991 - Théâtre national de la Colline
Réveille toi philadelphie - 1988 - Théâtre national de la Colline

Nous avons d'abord voulu exploiter au maximum les possibilités volumétriques du théâtre, pour agrandir l'espace étroit du plateau, et lui donner le «surdimensionnement» du rêve. Mais nous avons cherché aussi une vérité dans la construction, inspirée de l'architecture métallique du XIXè siècle : on pourra penser à une gare, à une serre abandonnée...

Surtout, cet espace devrait aussi raconter ce qui n'est pas vu, d'autres espaces qui ne sont pas montrés, mais qu'il laisse deviner.

– Louis Bercut, à propos du projet de Une chambre sur la Dordogne, 1987

En novembre 2015 , la nature n’est plus la seule spectatrice de cet abandon. Un autre regard découvre le décor et va mettre tout en œuvre pour lui redonner son éclat et imaginer un futur ...

Découvrir le projet